F1 — Découvrez la monoplace collector que Sebastian Vettel s’est offert

Sebastian Vettel Monoplace
L'Allemand s'est fait plaisir et s'est offert une monoplace de collection piloté par un ancien champion du monde. FERRARI.

Découvrez notre newsletter !

Partagez cette info :

Total
0
Partages

Le quadruple champion du monde de F1 Sebastian Vettel, a avoué au journal allemand Bild avoir craqué sur une mythique monoplace des années 90. Le pilote Ferrari a du goût semble-t-il.

Sebastian Vettel a révélé s’être offert la monoplace piloté par un ancien champion du monde de F1 dans les années 90. Le montant de ce nouvel achat n’a pas été révélé, mais il pourrait avoisiner plusieurs millions d’euros. En difficulté avec Ferrari, l’Allemand a peut-être trouvé sa solution de remplacement.

Une monoplace iconique

La monoplace que s’est offert l’Allemand était piloté à l’époque par Nigel Mansell. Le Britannique avait même remporté le championnat du monde avec, s’offrant 10 victoires et 15 poles positions en 16 courses.

Vous l’aurez compris, il s’agit de la Williams FW14B, vêtue de bleu, blanc et jaune. Cette monoplace est immaculée d’histoire, et restera connue pour ses innovations au niveau des suspensions actives, du contrôle de traction ou encore pour sa boîte de vitesse semi-automatique.

Karun Chandhok avait pris la piste de Silverstone en 2017 à bord de la mythique FW14B de Williams.

Sebastian Vettel Monoplace

Nigel Mansell a passé sept ans chez Williams — de 1986 à 1988 et de 1991 à 1994, et s’est offert avec la mythique FW14B, son seul titre de champion du monde.

«La voiture est absolument emblématique et, tout comme moi, a porté le numéro de départ 5,» a déclaré Sebastian Vettel.

Si le prix d’achat de la légendaire voiture n’a pas été révélé, une vente aux enchères de Bonhams en 2019, a permis de se faire une idée du marché puisqu’une autre FW14B de Mansell (il n’y en a que six au total) a été vendue pour trois millions d’euros. Rien que ça !

L’ingénieur Patrick Head, qui a conçu la monoplace Williams en 1992 avec Adrian Newey, a expliqué à Autosport en 2017 pourquoi la FW14B était si spéciale :

«Nous avons couru cette course pour la première fois en 1991, mais ce n’était pas fiable au début et nous a coûté beaucoup de points,» a‑t-il expliqué.

«Mais une fois que nous avons résolu ces problèmes, c’était un gros avantage car vous pouviez changer de rapport quatre ou cinq fois plus rapidement et cela a arrêté les sur-régimes du moteur.

La principale différence entre la FW14 [utilisée en 1991] et la FW14B était la suspension active. C’est remarquable de regarder en arrière sur le programme maintenant.

C’était une bonne voiture dès le départ avec beaucoup de pertinence géométrique des voitures Leyton House en raison de la présence d’Adrian (Newey).»

Mais on doute tout de même que Sebastian Vettel l’utilise dans les prochaines années pour courir. Quoique, cette année, la Williams ne serait peut-être pas de trop à la place de la SF100.


Partagez cette info :

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ça pourrait vous intéresser
Suivez-nous sur Instagram